Recherche avancée
Formations >> Sciences de la vie
Ecole Principale :
AgroParisTechAgroParisTech

Ecoles Partenaires :
> AgroParisTech, Maya Leroy
> AgroParisTech, Eric Marcon

Langue du programme : Français

Niveau requis :
Les étudiants sont admis en M2, après avoir suivi un M1, en particulier : le M1 du Master STVE "Mathématiques, Modélisation, Sciences Économiques et Sociales" qui est organisé en commun par AgroParisTech et l’Ecole des Ponts ParisTech. Dans ce M1 les étudiants suivent une formation multidisciplinaire autour des méthodes communes à l’économie, l’écologie et la biologie, ainsi que des modules complémentaires en sciences sociales. Quelques places sont ouvertes pour les étudiants provenant du Master STVE « Espaces, ressources, milieux », sont aussi acceptés les étudiants titulaires d’un M1, en sciences de l’environnement (écologie, biologie, …), en sciences économiques et de gestion (éventuellement en sciences politiques, et en géographie). Peuvent également être directement admis en M2, les étudiants issus d’une école normale supérieure, d’une formation d’ingénieur dans le domaine des sciences et techniques du vivant et de l’environnement (agronomie, foresterie, etc.), ou équivalente en France ou à l’étranger.

Crédits ECTS : 60

Durée : 2 Semestres

Export au format PDF  (version courte)
Export au format PDF  (version longue)
Master
M2. Spécialité : Gestion des Écosystèmes Tropicaux (STVE)
Mention : Mathématiques et Modélisation ; Sciences économiques, sociales et de gestion

Site Principal du Programme :
Objectifs : Cette spécialité est centrée sur l’analyse et la compréhension du rôle des écosystèmes tropicaux dans les processus de développement durable, et sur l’enjeu de leur gestion dans un contexte de mondialisation qui voit leur dégradation et leur disparition s’opérer à un rythme jamais égalé. Les travaux de recherche et les enseignements y sont caractérisés par un haut degré de spécialisation sur le champ environnemental et par des approches qui articulent les aspects gestionnaires, socio-économiques et écologiques de l’action pour la prise en charge de l’environnement. Elle offre deux parcours :

1 Écologie des Forêts Tropicales (EFT) à Kourou, qui approfondit les aspects théoriques de l’écologie et la modélisation. Il donne aux étudiants la possibilité d’une mise en pratique sur le terrain en s’appuyant sur les équipes de recherche de l’UMR « Écologie des Forêts de Guyane ». Cet apprentissage du terrain a lieu dans le cadre d’un projet tutoré qui se déroule tout au long du premier semestre et dans les contacts que les étudiants peuvent établir avec les acteurs locaux de la gestion des écosystèmes,

2 Gestion Environnementale des Écosystèmes et Forêts Tropicales (GEEFT) à Montpellier, qui approfondit les aspects théoriques de la compréhension des articulations entre processus de gestion et résultat environnemental, en particulier sur les écosystèmes tropicaux. Il donne aux étudiants la possibilité d’une bonne insertion dans l’environnement scientifique montpelliérain, en particulier auprès des équipes de recherche associées : « Montpellier Recherche en Management » (MRM), « Gouvernance, Risque, Environnement, Développement, Dynamiques sociétales et gestion des territoires » (GRED), « Écologie fonctionnelle, biogéochimie des sols et agro écosystèmes » (Eco&Sols), « Biens et Services des écosystèmes forestiers tropicaux : intégrer les enjeux liés aux changements globaux (BSEF) », « Botanique et bioinformatique de l’ architecture des plantes (AMAP). ». L’analyse et la compréhension du rôle des écosystèmes tropicaux, et en particulier des forêts tropicales, dans les processus de développement durable mobilisent des problématiques complexes, objets de controverses, de débats, mais aussi d’engagements internationaux (conservation de la biodiversité, changements climatiques, régulation des hydrosystèmes, lutte contre la désertification). Les scientifiques et décideurs qui sont confrontés à ces questions doivent être dotés d’une solide formation leur apportant connaissances et compétences dans les domaines des sciences écologiques et forestières et des sciences sociales, économiques et de gestion. La pluralité des acteurs impliqués dans la gestion de ces écosystèmes, l’émergence de nouvelles arènes de discussion et de décision sur les modalités de gestion qui dépasse les seules échelles de décision nationale et locale, l’irruption de la notion de biens communs globaux, et les standards de recrutement à l’international font évoluer les métiers des spécialistes de ces milieux, favorisant une place croissante de la recherche et de l’expertise scientifiques. La spécialité « Gestion des Écosystèmes Tropicaux » (GET) forme par la recherche des spécialistes de la gestion des écosystèmes – et plus particulièrement forestiers – tropicaux, se destinant à cette recherche et à cette expertise par la poursuite en doctorat, ou à des postes opérationnels directement après la formation. Les enseignements reçus permettent également de développer un programme de recherche sur une problématique de gestion environnementale hors du champ tropical. A la convergence des sciences écologiques et humaines conformément à une logique systémique rendue nécessaire par la complexité des écosystèmes forestiers tropicaux, la spécialité s’inscrit en continuité avec le M1 de la mention « Mathématiques et modélisation, sciences économiques, sociales et de gestion ». Des passerelles sont ouvertes avec la mention « Espaces, ressources, milieux » et une partie de l’enseignement mutualisé avec le master européen « Sustainable tropical forestry » (Sutrofor).

Contenu : La formation est organisée sur les campus AgroParisTech de Montpellier et Kourou, sauf le stage de recherche qui peut être réalisé dans un laboratoire extérieur. Montpellier accueille la plus grande communauté de recherche et d’enseignement supérieur sur les agroécosystèmes tropicaux en France, tandis que Kourou est situé dans le plus grand bassin forestier tropical du monde. La spécialité GET repose sur :

une approche académique sous forme de cours et TD assurés par le personnel permanent du groupe de formation et de recherche « Gestion Environnementale des Écosystèmes et Forêts Tropicales » et de l’unité mixte de recherche « Écologie des Forêts de Guyane », des chercheurs et enseignants-chercheurs associés, des consultants et des professionnels d’entreprises privées, avec une évaluation diversifiée des étudiants (individuelle ou par groupe, sur contrôle de connaissance, exercices de synthèse, ou menée de projet),
une confrontation au terrain, de façon collective (UE TC1 « Forêt tropicale humide » en Guyane), ou individuelle avec un stage de recherche d’une durée d’au moins cinq mois comprenant une préparation et une restitution toutes deux soutenues devant jury permanent avec rapporteur extérieur en plus de la phase d’exécution des travaux,
l’expérience du multiculturalisme géographique (accueil de nombreux étudiants des pays du Sud) et académique (diversité des cursus sur plusieurs UE, où se croisent des publics d’ingénieurs, universitaires, professionnels avec expérience…).

Intitulé des unités d’enseignement (UE) ECTS Responsable
SEMESTRE 3 parcours Gestion environnementale (Montpellier)
UE G1 Forêt tropicale humide (Guyane) 5 Stéphane Traissac
UE G2l Écologie des forêts tropicales et changement globa 5 Raphaël Manlay
UE G3 Aménagement des forêts tropicales et agroforesterie 4 Georges Smektala
UE G4 Sciences sociales pour la gestion des forêts et de l’environnement en contexte international 5 Maya Leroy
UE G5 Économie et politiques forestières et de l’environnement dans les pays en développement 4 Maya Leroy
UE G6 Dynamique des systèmes et systèmes d’information spatialisée 4 Georges Smektala
UE G7 Communication scientifique 3 Raphaël Manlay
SEMESTRE 3 parcours Ecologie (Kourou)
UE E1 Origine et maintien de la biodiversité 7,5 Bruno Hérault (UAG)
UE E2 Botanique évolutive 2,5 Bruno Hérault (UAG)
UE E3 Écologie fonctionnelle 2,5 Jean-Christophe Roggy (INRA)
UE E4 Modélisation des systèmes écologiques 3 Bruno Hérault (UAG)
UE E5 Outils méthodologiques 4 Eric Marcon
UE E6 Écologie Appliquée à la gestion conservatoire 3 Stéphane Traissac
UE E Sciences sociales et de gestion appliquées à la gestion des écosystèmes 7,5 Maya Leroy
SEMESTRE 4
UE TC2 Stage individuel de recherche 30


Débouchés : Les débouchés de cette formation sont :
les métiers de la recherche dans des organismes scientifiques nationaux français ou étrangers (IRD, CIRAD, INRA, CNRS, universités françaises ou étrangères…) ou internationaux (CGIAR en particulier CIFOR, ICRAF…),
les postes à responsabilité ou d’expertise à l’international dans les organisations gouvernementales (UNESCO, FAO, PNUE, FEM) ou non (UICN, WWF, CI…) pour lesquels le doctorat est le standard reconnu.
Lorsque la formation n’est pas poursuivie en doctorat, sont aussi visés les secteurs opérationnels du public et du privé, dans les pays du Sud comme en Europe, au travers des bureaux d’étude environnement et forêtenvironnement, de l’expertise en gestion des espaces naturels et des sociétés d’exploitation forestière, des entreprises développant à l’international une dimension environnementale importante (y compris en RSE), des organismes internationaux, des administrations, des collectivités territoriales, des établissements publics, des organisations non gouvernementales, de développement ou de conservation. Les types d’emplois ciblés sont en ce cas : chargé de mission en organismes internationaux, chargé d’étude forêt et environnement, consultant, gestionnaire d’écosystèmes forestiers, aménagiste forestier, gestionnaire d’aires protégées, responsable de conservation forêt-biodiversité, ingénieur en administration publique forêt-environnement, chef de projet recherche-développement, responsable environnement ou RSE en entreprise…

Dernière mise à jour : Wednesday 25 April 2012

© AgroParisTech 2017 - Réalisé par Winch Communication