Recherche avancée
Formations >> Sciences de la vie
Ecole Principale :
AgroParisTechAgroParisTech

Ecoles Partenaires :
> ParisTech
> AgroParisTech, Jean-Stéphane Bailly

Partenaires Académiques :
> Montpellier Supagro, Mr Gilles Belaud

Mots clefs :
Hydrologie, hydrodynamique, agrosystèmes pluviaux, agrosystèmes irrigués, qualité des eaux, paysage

Langue du programme : Français

Lieu Formation :
M1 : Université de Montpellier 2 (semestre 1) , AgroParisTech-Montpellier et Montpellier SupAgro (semestre 2) M2 : AgroParisTech-Montpellier et Montpellier SupAgro (semestre 3)

Niveau requis :
à l’entrée en M1 : bonnes notions de base en sciences générales et appliquées (sciences de la terre, sciences de l’eau, biologie, chimie) à l’entrée en M2 : anglais, connaissances générales sur le cycle de l’eau, notions de base sur les systèmes d’exploitation agricole, notions de base sur système eau-sol-plante-atmosphère, notions de base en statistiques et en hydraulique

Admission :
Conditions d’admission Admission en M1 sur dossier : niveau L3 validé, dans les domaines de sciences de la terre, sciences de l’eau, biologie, chimie Admission en M2 sur dossier : niveau M1 validé, en école d’ingénieurs ou à l’université, dans les domaines de sciences de la terre, sciences de l’eau, biologie, chimie Modalités d’admission Année n-1 : prise de contact avec les responsables Obtention du dossier de candidature (Ouverture du portail en mars, clôture en fin mai) :http://candidatures.agroparistech.fr/ Examen des candidatures : 1ère quinzaine de juillet. Le jury de recrutement examine les dossiers de candidatures en prenant notamment en compte, le parcours antérieur, la lettre de motivation et le projet professionnel des étudiants. Notification d’admission communiquée en juillet. Inscription universitaire en septembre année n à AgroParisTech, Montpellier SupAgro ou Université de Montpellier 2 (selon répartition indiquée à la notification d’admission au master).

Crédits ECTS : 60

Durée : 2 Semestres

Export au format PDF  (version courte)
Export au format PDF  (version longue)
Master
M2. Spécialité : Eau et agriculture (STVE)

Site Principal du Programme :
Contexte : Connaître les processus gouvernant les hydrosystèmes et leurs interactions avec les agrosystèmes et les structures paysagères d’origine naturelle et anthropique, aux échelles de gestion intermédiaires.

Maîtriser les méthodologies en termes :
1) de gestion de l’eau dans les agrosystèmes ;
2) de modélisation numérique, d’observation et de représentation des territoires ruraux.


Savoir évaluer l’impact des forçages externes (changement climatique, etc...) sur la gestion des eaux des paysages cultivés


Connaître les fronts de recherche relatifs à ces domaines


Savoir traduire enjeux-contextes sociétaux, économiques, juridiques en questions de recherche et actions techniques.

Objectifs : Les enjeux liés à la gestion de la ressource en eau ne cessent de croître en importance au plan mondial sous le double effet de la croissance démographique, de l’accroissement du niveau de vie et de l’augmentation des besoins par habitant. Ils sont particulièrement cruciaux dans les milieux ruraux, qui sont à la fois producteurs d’une grande partie des ressources du fait de leur étendue et consommateurs du fait des besoins de l’agriculture (près de 70% des prélèvements en eau à travers le monde). La gestion optimale de l’eau dans ces milieux aux plans quantitatif et qualitatif est donc une condition essentielle, non seulement pour le développement durable des activités agricoles, mais aussi pour celui de tous les autres secteurs (industriels, urbains,..), qui présentent dans de nombreuses zones du monde des conflits d’usage, potentiels ou déjà réels, avec le précédent. C’est particulièrement vrai dans les régions méditerranéennes à tropicales soumises à la rareté et à l’irrégularité des ressources en eau. L’objectif de la formation est de former des spécialistes de la connaissance et de la gestion des ressources en eau et des milieux par et pour l’agriculture. La spécialité, qui s’appuie sur des équipes d’enseignement et de recherche reconnues sur ces thèmes, bénéficie d’un environnement privilégié au sein du pôle montpelliérain, tant du point de vue scientifique qu’opérationnel.

Contenu : Organisation mixte linéaire/modulaire
Nombre d’heures de la formation : 700 (M1+M2)
Nombre de crédits ECTS : 120 (M1+M2)
Parcours proposés
Un seul parcours proposé.


Possibilité de suivre en candidats libre les UE des autres spécialités du master Eau sur Montpellier : Eau et Société, Contaminants, Eau et Santé, Eau et Ressources, Eau et Littoral



Débouchés : Poursuite en doctorat, dans les unités de recherche reconnues dans les domaines d’application (notamment celle du pôle Montpelliérain sur l’eau positionné vers la Méditerranée et le Sud) en lien avec les écoles doctorales SIBAGHE et ABIES. Poursuite en doctorat avec des entreprises (par exemple contrat CIFRE, en partenariat entreprise-laboratoire). À l’issue du doctorat, débouchés vers : les métiers de la recherche (ingénieur de recherche, chargé de recherche ou maître de conférence dans les instituts de recherche en agronomie et environnement nationaux et internationaux l’expertise en entreprise (agronomie, environnement, distribution d’eau), administration, organismes internationaux (bailleurs, centre de recherche internationaux, FAO...). chef de projet dans les instituts techniques spécialisés en France et à l’étranger.


Certains de ces débouchés sont possibles sans poursuite en doctorat.

Dernière mise à jour : Tuesday 24 April 2012

© AgroParisTech 2017 - Réalisé par Winch Communication